top of page
Rechercher
  • aurelielucas26

Le Niobe

Notre billet de cette semaine va vous conter l’histoire du Niobe !


Le Niobe est un bateau militaire britannique ayant fait naufrage sur la côte ouest de Miquelon en 1874, à l’endroit où se situe aujourd’hui le phare du Cap Blanc. Ce dernier est érigé en 1883, à la demande expresse de la reine d’Angleterre, dans le but d’éviter que ce genre d’accidents ne se reproduise.


Construit en 1866, ce puissant navire de guerre voyage sur les mers les plus dangereuses du monde. Sa mission est de représenter sa Majesté la Reine Victoria lors des conflits militaires opposant les différentes puissances coloniales. Quelques mois avant qu’il ne s’échoue à Miquelon, l’équipage du Niobe va vivre une des aventures les plus incroyables qu’un bateau militaire puisse connaître dans sa carrière navale. A l’époque, le Niobe est commandé par Sir Lambton Loraine, 11ème Baronnet. Homme très honnête et très courageux, excellent diplomate et bon marin, Sir Loraine inscrit son nom dans l’histoire de l’Angleterre lorsqu’il décide de se mêler aux problèmes d’insurrection cubaine ayant éclaté suite à la colonisation espagnole.


L’affaire Virginius est de renommée internationale : en octobre 1873, 102 insurgés cubains embarquent à bord du navire américain, le Virginius, et quittent la Jamaïque pour s’arrêter dans plusieurs ports antillais afin de récupérer un nombre conséquent de cargaisons d’armes. Le navire est intercepté par les Espagnols après plusieurs heures de poursuite. Ces derniers accusent les Cubains de piraterie. De ce fait, les insurgés écopent de peines normalement administrées à ces criminels. En novembre 1873, plusieurs officiers cubains sont exécutés. Quelques jours plus tard, 36 autres membres sont également fusillés à bout portant. Le lendemain, 12 autres révolutionnaires sont tués par les Espagnols. Afin de stopper ce massacre et empêcher une guerre entre Américains et Espagnols, le HMS Niobe change sa trajectoire initiale pour rejoindre le lieu du conflit. Arrivant en un temps record, le Commandant Loraine intervient rapidement et somme les Espagnols de mettre un terme à ce massacre :


(traduction en français)

« Commandant militaire Santiago - Monsieur : je n’ai pas reçu ordre de mon gouvernement d’intervenir dans ce conflit, tout simplement parce qu’ils ne sont pas au courant des faits. Mais je prends mes responsabilités à cœur, et suis convaincu que mon conduite sera approuvée par sa Majesté parce que mes actions sont pro-humanité et pro-civilisation. Je demande à ce que vous cessez cette affreuse boucherie qui prend place ici. Je n’ai pas besoin de vous expliquer ce que seront mes actions si vous ne respectez pas cette demande. (signé) Lambton Loraine. »


Suite à cette menace de guerre, également soutenue par les Américains, les navires espagnols libèrent les prisonniers cubains. Ainsi, grâce à son intervention, Sir Loraine sauve des milliers de vies américaines, britanniques et cubaines.

En Janvier 1874, le Niobe change de commandant : Sir David Boyle prend la tête du nouvel équipage.


Quatre mois plus tard, le navire enrichit notre histoire en terminant tragiquement la sienne sur nos côtes françaises. Seul un membre de l’équipage perd la vie lors de cet accident : Sir Frederic Kempton. Il est enterré à vie dans le cimetière de Miquelon.



Attention, il n’existe aucune photo du HMS Niobe (1866). Toutefois, nous avons quelques photos de ses « sister ships », HMS Vestal et HMS Dryad, construits au même moment que le HMS Niobe et suivant le même modèle.

11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page